Les Salles partenaires

C’est au cours des années 70 que le LUX s’est engagé dans une politique de décentralisation et d’animation du territoire, en acceptant, d’abord, de programmer et
d’animer la salle Le Drakkar à Dives-sur-Mer, puis en créant la SODAC, structure affublée d’un sobriquet goguenard : « les requins associés », qui assurera la gestion des salles balnéaires à Lion-sur-Mer, Franceville et Ouistreham. Le LUX s’assurera ensuite un rayonnement régional en ajoutant aux salles qu’il programme et anime celles de Rémalard et de Falaise.

Avec la disparition de la SODAC, le LUX abandonnera peu à peu la gestion et la programmation des salles balnéaires en même temps que celle des salles du
centre ville de Caen. À Douvres, Ouistreham et Falaise, cependant, des associations de « mordus du cinéma » ont permis, avec le soutien des municipalités, de maintenir
ou relancer l’activité des salles. Elles en assurent désormais la gestion et l’animation, mais ont à nouveau confié leur programmation au LUX.
En liaison étroite avec les membres des associations respectives, le soutien de l’ADRADRC (Agence pour le Développement en Région du Cinéma) et celui de MaCaO 7e Art, le LUX assure donc la programmation du Cabieu à Ouistreham, de L’Entracte à Falaise, du Foyer à Douvres-la-Délivrande et coordonne la circulation des
fifilms entre les salles, en s’appuyant également parfois sur le réseau Génériques et les salles indépendantes de la Région.

Depuis juin 2009, la municipalité de Lion-sur-Mer qui souhaitait proposer une activité culturelle et distractive supplémentaire à l’année, a confifié au LULUX la gestion et la programmation du Trianon qui, depuis de nombreuses années, n’offrait plus qu’une programmation estivale. En collaboration étroite avec la municipalité et l’Office du tourisme, le LUX tente ainsi de donner à cette salle un nouveau départ à cette salle.

Le LUX programme donc désormais 4 salles qui sont autant de salles partenaires et participent à des animations en réseau. A l’instar du week-end Bernard Ménez ou des programmations liées aux Boréales, les salles se feront l’écho du 50e anniversaire du LUX en accueillant, notamment, le Ciné-concert Dracula coproduit avec l’Ensemble Basse-Normandie.