DU 3 AU 30 SEPTEMBRE 2018

L’Etat de la Nature, la nature de l’Etat

PEINTURES – LAURA REDOUTÉ

Les principes fondamentaux qui reflètent -ou qui sont censés refléter- notre société
influencent-ils nos perceptions, nos actions, nos vies ? Sommes nous le produit du système normatif dans lequel nous évoluons ? Sommes nous tous égaux en droit ici ? Et ailleurs ? Nous sentons nous concernés, chaque jour, par cette idée, ce principe absolu selon lequel « nul n’est sensé ignorer la loi » ?

Que nous soyons chez nous, chez l’autre, sur notre sol, ailleurs… que l’on s’envoie en l’air, qu’on ait six pieds sous terre, quoi qu’on fasse nous sommes, consciemment ou non, soumis à une loi. Le droit s’applique partout, tout le temps, selon des codes qui, parfois, nous échappent. Les différents degrés législatifs, les décisions prises en entreprise, les règlements, les injonctions politiques nous concernent tous plus ou moins directement. D’une frontière à l’autre, d’un ordre ou d’un désordre à l’autre, « faire société » nous conduit quelquefois à faire abstraction de notre postulat d’humanité. Et le territoire en tant que terre appartenant à une entité étatique n’est jamais vierge de système normatif.

Ainsi sommes nous toujours sous la coupe dorée de règles censées s’appliquer jusqu’au fin fond des forêts primaires, des jardins privés et des îles désertes. Parfois justifiées par le bon sens que notre culture nous inculque, d’autres fois arbitraires et subies dans le cadre d’une soumission dictatoriale mais toujours en partie inconnues de nous...


Accès libre.