Le Vénérable W.

Barbet Schroeder

Français, Suisse (VOSTF), 2017-1h40. Documentaire. Int. -12 ans.

Résumé

En Birmanie, le « Vénérable W. » est un moine bouddhiste très influent. Partir à sa rencontre, c’est se retrouver au cœur du racisme quotidien, et observer comment l’islamophobie et le discours haineux se transforment en violence et en destruction. Pourtant nous sommes dans un pays où 90% de la population a adopté le bouddhisme, religion fondée sur un mode de vie pacifique, tolérant et non-violent.

Barbet Schroeder achève brillamment sa « Trilogie du mal », entamée en 1974 avec Général Idi Amin Dada : Autoportrait, poursuivie en 2007 avec L’Avocat de la terreur, sur Jacques Vergès.

« Un film extrêmement dérangeant, faussement neutre. Barbet Schroeder nous dispense de discours moralisateurs qui enfonceraient des portes ouvertes. Grâce à un montage méthodique, sans effet superfétatoire, où sont savamment agencées les interviews actuelles, les images d’archives, les vidéos d’amateurs, il anéantit nos repères, nous amène à analyser. Inutile de se fier à nos premières impressions, à nos sentiments qui nous tromperont plus d’une fois au fur et à mesure que le récit avance. C’est une spirale vertigineuse qui nous engloutit, presque physiquement. Fascinés, paralysés comme autant de petites souris apeurées devant l’énorme serpent. On a beau essayer de décortiquer l’incompréhensible, peut-être ne le comprendra-t-on jamais. Après tout l’inhumanité est aussi une composante de l’humanité. » (Utopia)

Ce film est présenté en Séance Spéciale au Festival de Cannes 2017

Bande-annonce






LIEN UTILE
Critique Chacun cherche son Film
TELECHARGEMENT

BOUTIQUE

VIDEOCLUB