Du 14 mars au 17 avril

Tango, ombres et lumières

Photographies de Claude Boisnard

Adhérent d’Objectif Image 14, j’ai régulièrement suivi les activités de TempoTango : les Milongas, les conférences, les spectacles autour du tango. Je me suis attaché à saisir des moments de la danse, à saisir l’atmosphère des salles dans lesquelles les danseuses et danseurs de tango se retrouvent ; attentif toujours à respecter les danseurs, à respecter un équilibre délicat entre : la présence connue et active en tant que photographe - la discrétion - la quête d’un instant significatif de quelque chose du tango, sans « espionner » les personnes, aidé sans doute en cela par le tango lui-même qui codifie les relations entre les danseurs dans un mélange spécifique, me semble-t-il, de sincérité et d’artifice.
Peut-être la phrase de McCullin « Photographier : ce n’est pas regarder c’est ressentir » peut-elle permettre de comprendre comment il est possible de chercher à photographier une situation sans la « regarder ». Mais j’ai aussi été aidé par la qualité de l’accueil que j’ai rencontré et les liens chaleureux qui se sont tissés au fil des Milongas. Que tou(te)s les danseuses et danseurs qui ont accepté ma présence, et Alma Tanguera qui m’a aussi largement ouvert les portes de ses Milongas, et a fortiori celles et ceux qui ont accepté que je montre ces photos, sachent que je leur en suis reconnaissant.

Cette exposition cous est proposée à l’occasion du 10ème anniversaire de TempoTango et de CinéTango#10.


Voir en ligne : Site de Claude Boisnard


Accès libre.