DU 18 DÉCEMBRE AU 7 JANVIER

The Lighthouse

Robert Eggers

AMÉRICAIN, CANADIEN (VOSTF), 2019-1H50. INT-12 ANS.

Avec Willem Dafoe, Robert Pattinson...

LUX Picture Show # 13 > Robert Eggers
VENDREDI 20 DÉCEMBRE | À PARTIR DE 19H45
19H45 : THE LIGHTHOUSE + 22H15 : THE WITCH

Séances

  • mer 18
  • 14h
  • 19h
  • 21h10
  • jeu 19
  • 16h10
  • 17h50
  • 21h50
  • ven 20
  • 11h50
  • 17h40
  • 19h45
  • sam 21
  • 15h20
  • 17h10
  • 21h15
  • dim 22
  • 11h
  • 14h
  • 19h10
  • lun 23
  • 16h15
  • 18h20
  • 21h15
  • mar 24
  • 11h45
  • 17h50


  • mer 25
  • 16h45
  • 19h30
  • jeu 26
  • 11h40
  • 20h50
  • ven 27
  • 19h
  • 21h50
  • sam 28
  • 16h50
  • 21h15
  • dim 29
  • 11h45
  • 18h50
  • 21h
  • lun 30
  • 21h20
  • mar 31
  • 12h
  • 18h10


  • mer 1
  • 21h
  • jeu 2
  • 17h30
  • 21h50
  • ven 3
  • 12h
  • 21h45
  • sam 4
  • 19h10
  • dim 5
  • 16h
  • 21h
  • lun 6
  • 21h50
  • mar 7
  • 16h50
  • 19h


Résumé

Le film se passe dans une île lointaine et mystérieuse de Nouvelle Angleterre à la fin du XIXe siècle, et met en scène une « histoire hypnotique et hallucinatoire » de deux gardiens de phare.

Robert Eggers appartient à la même génération qu’Ari Aster (Hérédité) et Jordan Peele (Get out), qui ont ravivé la flamme du cinéma d’horreur. Avec son très beau The Witch en 2015, il sublimait le mythe traditionnel des sorcières dans un conte familial cruel. Creusant le même sillon, The Lighthouse convoque les vieilles légendes marines en mettant en scène deux gardiens de phare sur une île isolée qui basculent progressivement dans une folie mystérieuse et hypnotique où se mêlent toutes sortes de mythologies marines — de la sirène à Poséidon en passant par les oiseaux de malheur et les tentacules — dans le délire psyché, dans l’expérience paranoïaque d’un homme obnubilé par l’interdit, la lampe du phare gardée ardemment par le vieillard. La mise en scène laisse peu de certitude sur ce qui tient du vrai, de l’onirique et de la manipulation, rendant fou à son tour le spectateur qui ne peut démêler le vrai du faux. Et c’est peut-être la plus grande force de cet exercice filmique : laisser la part belle à l’inconnu, à l’incertain.

Prix Fipresci Quinzaine des Réalisateurs Festival de Cannes 2019
Prix du Jury Festival du Cinéma américain de Deauville 2019

Bande-annonce




RESERVATION




LIEN UTILE

TELECHARGEMENT

BOUTIQUE

VIDEOCLUB