4 jours avec Jean-Claude Brisseau !

Cycle / Masterclass / Carte blanche

A l’occasion de la sortie aux éditions Rouge Profond de l’ouvrage de David VASSE (critique et enseignant à l’Université de Caen) « Jean-Claude Brisseau : Entre deux infinis », Jean-Claude BRISSEAU passera quatre jours à Caen. Autour de quelques-uns de ses films, plusieurs cartes blanches et une Master Class, il reviendra sur l’ensemble de son parcours cinématographique, ainsi que sur les motifs de son travail de metteur en scène.

Attention : pour raisons de santé Jean-Claude Brisseau ne pourra finalement pas être parmi nous aux dates prévues. Les séances des 6 et 7 mars sont néanmoins maintenues. Détails ci-dessous.


Jeudi 5 mars | Université - Salle Pierre Daure >
Séance reportée le samedi 7 mars à 10h30 au Cinéma LUX


Vendredi 6 mars | Cinéma LUX

09h30 : Le Rayon vert
DE ERIC ROHMER, FRANÇAIS, 1986-1H30.
AVEC MARIE RIVIERE, BEATRICE ROMAND.

Delphine ne sait pas où passer ses vacances. Chez des amis en Normandie, l’ennui la gagne vite et elle décide d’aller à Biarritz où elle n’arrive pas à lier connaissance avec les jeunes. Décidée à rentrer, elle fait la connaissance de Vincent sur le quai de la gare… Rohmer suit les déambulations, les hésitations d’une fille romantique au bord de la trentaine, mal dans sa peau et qui n’arrive pas à s’affirmer. Il filme un univers de banalité quotidienne et, pourtant, ce film dégage un charme fou, presque magique.

Projection précédée d’une présentation par David VASSE.

18h00 : Présentation par David VASSE de son ouvrage Jean-Claude Brisseau : Entre deux infinis.

20h30 : Les Savates du Bon Dieu
DE JEAN-CLAUDE BRISSEAU, FRANÇAIS, 1999-1H47.
AVEC STANISLAS MERHAR, RAPHAËLE GODIN, EMILE ABOSSOLO M’BO.

Après que sa femme l’a quitté, fou de tristesse, Fred part à sa recherche avec Sandrine, une amie d’enfance amoureuse de lui. Sur leur chemin, ils rencontrent Maguette, un Africain à la fois magicien et informaticien qui va être leur ange gardien. « Un film unique, comme taillé dans les toiles conjuguées du réel et du lyrique, qui nous laisse avec autant de mystère que de plaisir, rendus presque idiots par l’avalanche des questions qu’il nous pose. » (Libération)

Projection précédée d’une présentation par David VASSE.


Samedi 7 mars | Cinéma LUX

10h30 : Céline
DE JEAN-CLAUDE BRISSEAU, FRANÇAIS, 1992-1H28.

Céline, jeune femme au bord du suicide, est recueillie par Geneviève, infirmière qui l’apaise et la soigne en lui apprenant les techniques de relaxation. Céline prend goût à ces exercices et se perd en méditation. Mais bientôt des phénomènes étranges se passent en elle et autour d’elle. Œuvre méconnue, Céline est un magnifique poème élégiaque et panthéiste.

Projection précédée d’une présentation par David VASSE.

14h00 : L’Homme qui tua Liberty Valance
Version numérique restaurée
DE JOHN FORD, AMERICAIN (VOSTF), 2963-2H03.
AVEC JOHN WAYNE, JAMES STEWART, LEE MARVIN.

A l’occasion d’un enterrement, un homme politique revient avec un journaliste sur les moments importants de sa vie, notamment son arrivée dans l’Ouest, l’arrestation de sa diligence par le célèbre bandit Liberty Valance, sa volonté de se venger de celui-ci... « Avec une lucidité qui sera celle d’autres grands artistes du cinéma américain à ce moment-là (Hitchcock, Hawks), Ford exige un minimalisme proprement télévisuel pour ce qui se révélera une forme de synthèse de son art. Le film n’est pas seulement un chef-d’œuvre signé Ford, c’est aujourd’hui une pièce fondamentale de la culture américaine du XXe siècle, une méditation qui pense véritablement l’histoire de l’Amérique autant qu’un poème triste. (Le Monde)

Projection précédée d’une présentation par David VASSE.

21h00 : Choses secrètes
DE JEAN-CLAUDE BRISSEAU, FRANÇAIS, 2001-1H50.
AVEC CORALIE REVEL, SABRINA SEYVECOU, ROGER MIRMONT… INT - 16 ANS.

Deux filles issues de milieux défavorisés utilisent leur pouvoir de séduction pour accéder rapidement au sommet de la hiérarchie sociale. Elles intègrent une grande entreprise. Après avoir écrasé quelques cadres importants, elles parviennent à atteindre le fils du patron et futur dirigeant. Or, le jeune homme est un libertin qui va les manipuler et les faire souffrir...
« Puisant dans le roman-feuilleton, le lyrisme baroque et le trouble hitchcockien, Jean-Claude Brisseau confirme ici la singularité de sa vision de cinéaste. » (Les Inrockuptibles)

Projection précédée d’une présentation par David VASSE.


Dimanche 8 mars | 14h00 | Cinéma LUX
Des jeunes femmes disparaissent
DE JEAN-CLAUDE BRISSEAU, FRANÇAIS (3D), 2014-30’.
Attention : Séance annulée

Infos pratiques

jeudi 5 mars 2015
20h00
Amphi Daure - Université (Campus 1)

 Ciné-Rencontre
 Université

vendredi 6 mars 2015
09h30
Cinéma LUX

 Ciné-Rencontre
 Cycle & Rétrospective

vendredi 6 mars 2015
20h30
Cinéma LUX

 Ciné-Rencontre
 Cycle & Rétrospective

samedi 7 mars 2015
10h00
Cinéma LUX

 Ciné-Rencontre

samedi 7 mars 2015
14h00
Cinéma LUX

 Ciné-Rencontre

samedi 7 mars 2015
21h00
Cinéma LUX

 Ciné-Rencontre
 Cycle & Rétrospective

dimanche 8 mars 2015
14h00
Cinéma LUX

 Ciné-Rencontre
 Cycle & Rétrospective

Tarifs habituels film par film.

LIEN UTILE

TELECHARGEMENT