Jia Zhang Ke > Xiao Wu

Deuxième chance

Ce rendez-vous donne à un film peu vu ou trop vite oublié une nouvelle occasion de rencontrer le public. Il s’agit de profiter d’un film de l’actualité pour programmer en séance unique l’une des oeuvres précédentes de son auteur, œuvre de préférence méconnue, et répondre ainsi aux deux exigences propres à ce rendez-vous : redonner vie en salle à un film qui, selon nous, gagne à être redécouvert et mettre en perspective par la discussion post-séance l’évolution de son réalisateur.

Ce mois-ci, la programmation fait écho à la sortie de A Touch of Sin de Jia Zhang Ke (à découvrir dès le 11 décembre au Café des Images).

Xiao Wu artisan pickpocket
DE JIA ZHANG KE, CHINOIS (VOSTF), 1999-1H48. AVEC WANG HONG WEI.
Apres une absence mystérieuse, certainement un séjour en prison, Xiao Wu revient dans sa petite ville de Fenyang. Il retrouve Xiao Yong, son ancien comparse. Celui-ci a abandonné le vol à la tire pour une activité plus lucrative, le trafic de cigarettes. C’est devenu un nouveau riche, salué et respecté. Les deux amis sont devenus étrangers l’un à l’autre. Xiao Wu erre dans la ville, dont les vieux quartiers sont peu à peu rasés. Il s’éprend de Mei Mei dans un bar karaoké mais il est rejeté. Il part alors dans sa famille de paysans pauvres d’un village de montagne.

C’est sans cesse surprenant, étonnamment juste, d’une simplicité souvent grandiose. (Le Nouvel Observateur)

En tournant quasiment sous le manteau, Jia Zhang Ke a volé des bribes de réalité grisâtre dans une contrée où tout s’effondre. (Télérama)

Infos pratiques

lundi 16 décembre 2013
18h30
Cinéma LUX

 Deuxième chance

Tarifs habituels du LUX

Rencontre en cafétéria à l’issue de la projection avec David Vasse, maître de conférence.


LIEN UTILE

TELECHARGEMENT