DU 14 NOVEMBRE AU 4 DÉCEMBRE

Mon cher enfant

Mohamed Ben Attia

TUNISIEN, BELGE, FRANÇAIS (VOSTF), 2018-1H44.

Avec Mohamed Dhrif, Mouna Mejri, Zakaria Ben Ayyed...

Séances

  • mer 14
  • 15h50
  • 19h15
  • jeu 15
  • 15h30
  • 17h30
  • ven 16
  • 21h30
  • sam 17
  • 11h45
  • 19h15
  • dim 18
  • 16h40
  • lun 19
  • 21h
  • mar 20
  • 15h40
  • 19h30


  • mer 21
  • 13h50
  • 17h30
  • jeu 22
  • 13h45
  • ven 23
  • 11h45
  • 19h50
  • sam 24
  • 15h50
  • dim 25
  • 21h40
  • lun 26
  • 21h40
  • mar 27
  • 19h45


Résumé

Riadh s’apprête à prendre sa retraite de cariste au port de Tunis. Avec Nazli, il forme un couple uni autour de Sami, leur fils unique qui s’apprête à passer le bac. Les migraines répétées de Sami inquiètent ses parents. Au moment où Riadh pense que son fils va mieux, celui-ci disparaît.

« Mohamed Ben Attia réalise un drame à la fois sociétal et intimiste. Le cinéaste dresse le portrait d’une cellule familiale et au-delà, établit un état des lieux de la société tunisienne actuelle. Hedi, Un vent de liberté démontrait déjà son talent à entremêler intelligemment l’intimité des protagonistes à un fond sociétal contemporain. Weldi, mon cher enfant confirme cette démarche cinématographique à la fois sensible et conscientisée. Au-delà de cette photographie de la Tunisie, c’est bien d’une société mondialisée dont il s’agit ici. Les différences sociétales ont tendance à se gommer (le supermarché…), et le Djihadisme touche le monde entier. Cette démarche, ce retour à la lenteur permet au cinéaste d’imposer la réflexion, de philosopher sur la vie et questionner le moi profond de son protagoniste principal. » (Madame fait son Cinéma)

Sélection Quinzaine des Réalisateurs Festival de Cannes 2018

Bande-annonce


RESERVATION




LIEN UTILE

TELECHARGEMENT

BOUTIQUE

VIDEOCLUB