The Raft

Marcus Lindeen

SUISSE, DANOIS (VOSTF) 2018-1H37. DOCUMENTAIRE.

Résumé

Pourquoi la violence ? C’est la question qu’un anthropologue mexicain s’est posé dans les années 70 avant d’initier une expédition sans pareille. En 1973, Santiago Genovés s’est embarqué avec 6 femmes et 4 hommes sur un navire censé traverser l’Océan Atlantique. Le but : réaliser une étude comportementale dans ce huis-clos sans issue. Le postulat est déjà d’un surréalisme délicieusement absurde : traverser un océan dans un simili-radeau de 12 mètres sur 7 et affronter de possibles tempêtes dans une boite de conserve.

Marcus Lindeen a réuni, 43 ans plus tard, les survivants de cette odyssée pour reproduire l’expérience dans une réplique en bois du radeau d’origine, installée dans un grand hangar à la Dogville – installée est bien le mot pour ce qui ressemble à une installation d’art contemporain. Il y a également quelque chose de sacrément contemporain dans le projet de Genovés. Celui-ci a casté avec attention les différents participants à son expérience : une plongeuse, une capitaine, un photographe… Il y a une Suédoise, deux Américaines, un Japonais, deux Françaises… chacun ayant été choisi aussi pour son physique afin de rapprocher les uns avec les autres… et créer des tensions. 30 ans avant les diverses émissions de télé réalité dites de surveillance, Genovés emprunte déjà ses rouages. On parle aujourd’hui d’aventure pour le moindre télé crochet – l’aventure ici proposée est à la fois littérale mais annonce avec des décennies d’avance ce qu’on considère comme une aventure aujourd’hui. Le documentaire de Lindeen parvient, lui à être une captation du réelle et une réelle aventure, vintage et moderne, politique et fun – absolument passionnant.

Prix Dox - Festival international du documentaire CPH:DOX de Copenhague
Prix Grand Ecran - Paris Science 2018

Bande-annonce



LIEN UTILE

TELECHARGEMENT

BOUTIQUE

VIDEOCLUB